L’investissement immobilier conserve la faveur des Français en 2016, et affiche même une confortable marge d’avance sur d’autres placements traditionnels comme le livret A et les fonds en euros d’assurance-vie ! Ce succès s’explique en grande partie par des conditions d’emprunt historiquement favorables, de nombreux dispositifs de défiscalisation et bien sûr par le lien affectif qui unit les investisseurs à leur patrimoine immobilier.

L’immobilier reste une réponse idéale à vos objectifs patrimoniaux

L’investissement immobilier n’est pas uniforme, et s’adapte à une grande variété de stratégies patrimoniales. De nombreux épargnants souhaitent simplement acquérir leur résidence principale ou secondaire en tant que bien d’usage, pour ne plus être dépendants du marché de la location. D’autres visent la perception de revenus locatifs pour compléter leur salaire ou leur pension de retraite, en investissant dans l’immobilier de rapport résidentiel (logements privés, résidences étudiantes ou seniors…) ou non résidentiel (commerces, bureaux…).

Le taux de rentabilité d’un bien locatif soigneusement sélectionné, rénové et géré peut atteindre 6 à 10% net dans la plupart des régions françaises, soit un rendement bien supérieur à d’autres placements comme le livret A ou l’assurance-vie.

Des conditions historiquement favorables

La faiblesse actuelle des taux d’intérêt incite, à raison, un nombre croissant de particuliers à accéder à la propriété. A la fin mai 2016, le taux moyen accordé aux bons profils d’emprunteurs atteignait à peine 1,65% sur quinze ans, 1,87% sur vingt ans et 2,16% sur vingt-cinq ans. Les années 2014 et 2015, par ailleurs, ont été marquées par un tassement des prix au niveau national, voire par une diminution franche dans certaines zones allant jusqu’à -10%. Les intérêts payés dans le cadre d’un nouvel investissement locatif peuvent toujours être déduits de vos revenus fonciers, au même titre que d’autres charges!

Votre stratégie patrimoniale, dans sa phase initiale, peut passer par un déficit foncier temporaire : cet avantage fiscal est susceptible de s’imputer sur l’ensemble de vos revenus jusqu’à 10700€ par an. Notons enfin l’existence de plusieurs dispositifs de défiscalisation immobilière, dont la loi Pinel qui vous permet, sous certaines conditions, de déduire de vos impôts entre 12 et 21% du montant de votre investissement, sur une période de six à douze ans.

Contactez-nous